Bouddhiste.org

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Histoire du bouddhisme - page5

Envoyer Imprimer PDF

Diffusion du bouddhisme en Indonésie, Malaisie, Cambodge, Laos.

La cité-État de Sriwijaya (aujourd'hui Palembang) dans le sud de Sumatra était un important centre d'études bouddhiques mahayana. Le voyageur et moine bouddhiste chinois Yi Jing, en route pour l'université bouddhique de Nalanda dans le sud de l'Inde, y fait escale en 673 et y constate la présence de milliers de coreligionnaires venus y étudier le sanscrit et les textes sacrés du bouddhisme.

Le maître de religion bouddhiste Atisha (982-1054 après J.-C.) y vient en 1011, accompagné de plus de 100 disciples, pour devenir le disciple du maître Dharmarakshita (en tibétain de Serlingpa), auprès de qui il restera 12 ans. Le déclin de la puissance de Sriwijaya se traduit également par celui de bouddhisme à Sumatra.

Dans le centre de l'île de Java, un roi de la dynastie Sailendra construit au VIIIe siècle le temple de Borobudur, le plus grand stupa du monde. À Java, le culte et le clergé bouddhistes coexistaient avec leurs homologues de l'hindouisme. En particulier, les rois de Majapahit à Java Est étaient considérés comme l'incarnation, à la fois de Bouddha et Shiva. Le bouddhisme disparaît progressivement de Java avec l'essor des principautés portuaires musulmanes au XVe siècle.

ll existe toujours une minorité bouddhiste en Indonésie, constituée surtout d'Indonésiens d'origine chinoise qui ont adopté le bouddhisme lorsque le régime de Soeharto a rendu obligatoire la déclaration d'appartenance à une des cinq religions reconnues (islam, protestantisme, catholicisme, hindouisme, bouddhisme) mais aussi de Javanais.Au Cambodge:

Dès le Ve siècle, le Cambodge adopte l'hindouisme puis le bouddhisme mahâyâna. Au XIIIe siècle, le roi Jayavarman VII opte pour le mahhâyâna et fait construire les temples d'Angkor Thom et du Bayon. Mais, peu à peu, le bouddhisme theravada s'établit. Le bouddhisme devint une institution centrale du Cambodge, comme sous le règne du roi Prea Thomno Reachea. L'invasion des khmers rouges entre 1975 et 1979 lui fit cependant subir de grands dommages.

En Malaisie:

Vers 1400, Parameswara, un prince bouddhiste de Palembang, fuyant la domination javanaise, se réfugie sur la côte ouest de la péninsule malaise et y fonde Malacca. La conversion des souverains de Malacca à l'islam au début du XVe siècle se traduit par la disparition du bouddhisme de la péninsule. Aujourd'hui, la communauté bouddhiste de Malaisie est constituée de Chinois.

Au Laos:

Le Laos émerge au XIVe siècle ; bouddhismes Mahayana et Theravada s'y côtoyaient. Le mariage d'un roi avec une princesse cambodgienne marqua le début de l'adoption du Theravada par la majorité la population.



Vous êtes ici : Histoire du bouddhisme Histoire page 5