Bouddhiste.org

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Ethique et préceptes

Envoyer Imprimer PDF

Dans le bouddhisme, l’éthique est basée sur le fait que les actions du corps, de la parole et de l’esprit ont des conséquences pour nous-mêmes et pour ce qui nous entoure, les autres comme notre environnement. Il y a deux sortes d’actions, les actions kusala (mot pali signifiant sain, habile, favorable, positif) et les actions akusala (malsain, malhabile, défavorable, négatif).

Les actions malhabiles sont celles qui prennent leurs racines dans les trois poisons de base: l’avidité, l’aversion et la confusion mentale ou l’ignorance. Elles tendent à avoir des conséquences mauvaises pour nous ou pour les autres. Les actions habiles sont celles qui sont exemptes d’avidité, de haine et de confusion mentale et qui, au lieu de cela, sont motivées par la générosité, par l’amour, la compassion et la compréhension. Elles tendent à avoir des conséquences positives pour nous ou pour les autres. Dans le bouddhisme, une action n’est donc ni bien ni mal en elle-même, mais est favorable ou défavorable selon la motivation et l’état d’esprit qui la sous-tend.

L’éthique bouddhique nous invite donc à prendre conscience des états d’esprit dans lesquels nous nous trouvons et à partir desquels nous agissons, parlons ou pensons et à être responsable tant de ces états d’esprit que des conséquences de nos actions. Ces principes sont déclinés dans des préceptes, qui ne sont pas des règles d'interdits, mais des guides de comportement éthique face auxquels nous pouvons nous mesurer et progresser. Ils peuvent aussi être vus comme le mode de fonctionnement naturel d'une personne éveillée.

Les 5 préceptes:

 

Les préceptes ou sila les plus fréquemment suivis sont les cinq préceptes, généralement présentés sous une forme négative :
• S'efforcer de ne pas nuire aux êtres vivants ni retirer la vie,

• S'efforcer de ne pas prendre ce qui n'est pas donné,

• S'efforcer de ne pas avoir une conduite sexuelle incorrecte, plus généralement garder la maîtrise des sens,

• S'efforcer de ne pas user de paroles fausses ou mensongères,

• S'efforcer de ne pas ingérer tout produit intoxicant diminuant la maîtrise de soi et la prise de conscience (alcool, drogues, tabac).

Ils ont aussi une forme positive ou dharma, très utile, ici à la première personne :
• Avec des actions bienveillantes, je purifie mon corps,

• Avec une générosité sans réserve, je purifie mon corps,

• Avec calme, simplicité et contentement, je purifie mon corps,

• Avec une communication véritable, je purifie ma parole,

• Avec une attention claire et radieuse, je purifie mon esprit.


Source: wikipedia

Vous êtes ici : Ethique et préceptes